Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

27/09/2016

La Bretagne veut en découdre

10:15 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

22/09/2016

Trégastel et Trébeurden (22). Soixante migrants de la Jungle de Calais accueillis prochainement

 

calais_tregastel

21/09/2016 – 19H00 Trégastel (Breizh-info.com) – Après Saint-Brévin les Pins – qui devrait accueillir une soixantaine d’immigrés clandestins en provenance de la Jungle de Calais, c’est au tour de Trégastel (22),une petite commune de 2500 habitants du Trégor, d’en accueillir, tout comme sa voisine  de Trébeurden (3500 habitants). Au total, une soixantaine répartis dans les deux stations balnéaires.

Le plan Cazeneuve pour répartir les migrants de Calais dans toute la France marche à plein régime – ce qui n’empêche pas, chaque jour, de nouvelles arrivées à Calais. « C’est comme un puits sans fond » nous explique un policier présent sur place qui nous avoue « être fatigué mentalement et physiquement ».  « C’est un gigantesque appel d’air qui est fait. Plutôt que de fermer le camp et de tous les expulser dans leurs pays d’origine, ils les incitent à venir, on marche sur la tête ».

Les 30 immigrés, des hommes célibataires, seront accueillis au centre de vacances de la Caisse centrale d’activités sociales du personnel d’EDF de la route des Traouïero à Trégastel. Le comité central des œuvres sociales d’EDF – que le contribuable finance en partie sur sa facture d’électricité qui ne cesse d’augmenter – a proposé à l’Etat de mettre une partie de ses structures d’accueil à disposition pour les migrants. Et pour les migrants uniquement, au grand dam des associations qui s’occupent du nombre croissant de Français dans la plus grande précarité.

Ils devraient rester quelques mois, le temps d’être accompagnés socialement pour leurs démarches administratives ; en effet, contrairement à ce que l’on peut entendre ici ou là, ces individus sont des clandestins, leur demande d’asile n’ayant pas encore été faite. Ils seraient donc légalement expulsables de suite. La plupart souhaite d’ailleurs continuer leur périple en Europe, direction le Royaume-Uni.

A Trebeurden, les migrants seront présents du 10 octobre au  22 décembre, dans le CCAS.

A noter que le conseil municipal de Trégastel, présidé par le maire Paul Droniou (Divers droite),n’a vu aucun élu s’opposer à la décision de l’État. Paul Droniou, le maire, a même l’impression « de faire une bonne action ». A Trébeurden, les élus municipaux ont également tous voté pour (3 abstentions sur la liste Trébeurden demain).

Des habitants des deux communes ont toutefois prévu de monter un collectif pour s’opposer à cette venue, en contactant la nouvelle association, Lien, qui vient de se monter pour venir en aide aux opposants à l’installation de migrants dans leur commune.

Crédit photo : Getty images
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

11:34 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

13/06/2016

Allez, fieu, c'est pour aujourd'hui !

9e67ffd7-5b88-4f59-9cdb-47227d379c0a.jpg.jpg

08:19 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0)