Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

17/05/2015

Ploumanac'h

  

05/05/2015

Tourisme. La Bretagne s'offre un redécoupage territorial

tourisme-la-bretagne-s-offre-un-redecoupage-territorial_2351063_575x405.jpg

Dix « destinations » définissent la nouvelle organisation territoriale du tourisme breton. « Le but, c'est d'être plus efficace pour apporter plus de ressources, plus de richesses et plus d'emplois », résume Maria Vadillo, vice-présidente du conseil régional et présidente du Comité régional du tourisme, en rappelant que le secteur représente 8% du PIB régional.

C'est une nouvelle carte dont les contours ne se superposent à aucun autre découpage et son ambition est de regrouper sur des territoires touristiquement homogènes des professionnels prêts à promouvoir, ensemble, des atouts partagés. « Cela fait deux ans que nous travaillons sur ce chantier révolutionnaire et un peu risqué aussi puisqu'il s'agissait de s'affranchir des frontières administratives pour coller à la réalité du terrain », rappelle Maria Vadillo. Le risque ne s'est pas concrétisé : le projet a séduit communes, intercommunalités et leurs bras armés, les offices de tourisme. Seuls les conseils généraux se sont montrés réservés à l'égard de cette démarche iconoclaste qui effaçait les limites départementales et même régionales (les « frontaliers » péri-bretons de Basse-Normandie et des Pays-de-la-Loire ont rejoint le mouvement).  

De la concurrence à la coopération

L'une des étapes les plus délicates du projet aura été de dessiner la carte. « Elle est le résultat d'une étude scientifique menée à partir d'une enquête réalisée auprès des visiteurs », explique la présidente du CRT. Il a ensuite fallu en affiner les contours, commune par commune, en tenant compte des affinités et des proximités. Enfin, dernière étape de la mise en oeuvre du projet, les opérateurs touristiques publics et privés, se sont réparti les rôles pour mieux travailler ensemble sur les vrais territoires de projets qui venaient d'être créés. Désormais, fini la concurrence entre stations voisines se disputant les mêmes clients : la règle est la collaboration locale, associée à la complémentarité des destinations.  

D'autres mondes près de chez soi

Les territoires sont à peine nés que déjà les projets émergent, se félicite l'élue. La première à dégainer aura été la destination Côte de granit rose-Baie de Morlaix, avec son opération de promotion coordonnée avec Brittany Ferries. Autre initiative de précurseur : Brocéliande aura été le premier territoire à unifier son accueil général sur un lieu et un numéro de téléphone, là il y en avait une quinzaine voici encore quelques semaines. Enfin, les acteurs bretons du tourisme comptent sur la nouvelle organisation pour faciliter les recherches de visiteurs dans leur quête de l'univers breton qui leur conviendra. Et, si le but est de valoriser les atouts de la région dans l'âpre compétition internationale, il s'agit aussi de séduire les Bretons eux-mêmes, qui bien souvent ignorent tout des charmes des autres mondes que leur région leur offre à portée de pique-nique.

Pratique Le site de la Bretagne touristique (www.tourismebretagne.com) mettra en ligne, au mois de juin, la carte interactive de ces destinations.

Source : http://www.letelegramme.fr/5 mai 2015 à 08h45/ Alain Le Bloas / 

13/04/2015

Ploumanac'h, village préféré

 
 
   
 

PLOUMANAC’H - RÉGION BRETAGNE

 
LES VILLAGES CANDIDATS EN 2015
vignette.jpg

PLOUMANAC’H – Région Bretagne – Département des Côtes-d’Armor

« La perle de Perros-Guirec »

A l’origine simple hameau de pêcheurs, Ploumanac’h, aujourd’hui rattaché à la commune de Perros-Guirec, est devenu un haut-lieu du tourisme en Bretagne. C’est ici que se concentrent les plus fantastiques formations rocheuses de la Côte de Granit rose. La balade le long du sentier des douaniers est magique : les pierres aux formes suggestives, la lande aux couleurs changeantes, les petites criques aux eaux turquoise, tout porte ici à la rêverie particulièrement au coucher du soleil. Le petit port profite d’une anse très abritée et accueille de nombreux visiteurs qui aiment se prélasser sur sa plage. C’est dans cette anse qu’aurait débarqué saint Guirec, moine venu d’outre-Manche pour évangéliser les Bretons. A sa gloire furent édifiés au XIIe siècle, un oratoire sur la plage et au XIVe siècle, une chapelle dominant aujourd’hui la petite station balnéaire.

Le saviez-vous : L’oratoire abrite une statue de saint Guirec. Celle que l’on peut voir aujourd’hui est récente. L’originale ayant été endommagée par une coutume locale : les jeunes filles voulant se marier enfonçaient des épingles à cheveux dans le nez du saint !

+ d’infos : http://www.perros-guirec.fr/

Photos : ©Alexandre Lamoureux