Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

19/04/2007

LE MEILLEUR CANDIDAT EN 2007 DEVRA AVOIR LA VOLONTE ET LA CAPACITE DE FAIRE CHANGER LE CHOSES

d4370b1bb7f7ec8b63b1277980fe2b04.jpg

Les beaux  slogans, les nouveaux programmes, les vieilles recettes issues du stalinisme ou les belles paroles, impossibles à réaliser raisonnablement, devront être remises aux ordures.

Pour diriger la France ingouvernable en 2007, il faudra un homme qui sera capable de  faire passer les inévitables changements par des réformes qui seront au fil du temps réalisable même si certains citoyens, les plus rétrogrades aux modifications, se manifesteront encore dans la rue avec, pour faire nombreux, la grande assistance d’immigrés étrangers, pour la plus part, en situation irrégulière, qui vivent de l’aide, de la complicité des associations humanitaires et de la connivences de l’idéologie gauchisante.

Cet homme ne devra pas avoir peur de la rue et avoir une fermeté tellement impressionnante que les brailleurs, activistes de la rue et autres subversifs anti-français devront être mis hors d’état de nuire et pour les non Français,  hors de notre pays.

Nous devrons changer  impérativement nos institutions dans les meilleurs délais, nous devrons surtout mettre un terme aux véritables blocages qui réduisent ou interdisent le fonctionnement  légitime notre démocratie.

Il est devenu une évidence que les pouvoirs ne sont  plus entre les mains de nos représentants démocratiques ou de l’exécutif mais entre les mains des canailles de la technocratie, des fonctionnaires à quelques niveaux qu’ils soient, aux syndicats  gauchistes, qui ne représentent qu’eux mêmes et, aux associations subversives et totalitaires dont les principaux membres qui les soutiennent, sont les mêmes que les canailles citées ci-devant.

Nous devrions déjà prendre des mesures pour mettre un terme à cette racaille rie qui détruit notre pays depuis des décennies.

Dans les nouvelles règles du jeu de la démocratie, les représentants du peuple n’auront qu’à appliquer ce que le peuple dans sa majorité aura exprimée et lui aura donné mandat de faire.

Tout autre changement ne pourra être réaliser qu’avec l’acceptation du peuple par la voie référendaire.

En outre, le peuple devra pouvoir s’opposer, par voie de référendum populaire contre toutes les atteintes à ses décisions démocratiques.

La constitution qui devra être  renouvelée sera exclusivement du domaine de l’acceptation des citoyens électeurs. Tout changement de la constitution devra être strictement de la décision des électeurs citoyens

Notre pays a besoin de reprendre sa place dans le monde, c’est avec un peuple respecté que l’on pourra réussir.

Notre pays ne sera pas gagnant de combattre la mondialisation dont il faut jouer principalement la carte mais il ne faut pas  croire aux rêves de la supériorité nationale préconisée  par quelques uns, se prétendant des élites nationales, qui se prennent pour de super élites mondiales.

Nous devrons surtout préserver une partie de l’activité dans notre pays mais aussi y faire venir d’autres activités ou revenir celles qui ont été tentées par des délocalisations qui sont devenues de véritables  pièges pour certains et un appauvrissement à long terme  du peuple de notre pays.

Cette nouvelle colonisation économique ressemble plutôt à une complicité d’une nouvelle forme d’esclavagiste qui pourrait se retourner, un jour contre notre nation et son peuple.

Une remise en cause  de la déchéance de nos coutumes et habitudes doit avoir lieu, le peuple de France ne doit plus accepter de se voir imposer des coutumes et habitudes venues d’ailleurs. Vivre en France c’est accepter de suivre les coutumes, les habitudes et les lois républicaines Françaises

La solidarité  ne doit profiter qu’aux véritables citoyens de notre pays  qui ont participés à la solidarité et non pas, comme aujourd’hui, réservé à la pauvreté mondiale qui envahit notre pays.

Il est donc nécessaire une remise en cause totale de l’immigration en France.

Il faut donc remettre en question toutes les politiques d’immigration laxiste qui ont été mises en place depuis plus de 30 ans et accentuées depuis 1981.

Notre pays ne peut continuer à entretenir des immigrés qui ne vivent où ont vécu que des subsides de l’état.

Le coût réel de la prise en charge de l’immigration en France tel que nous le connaissons actuellement est de l’ordre de plus de 60 milliards d’euros.

Notre pays ne peut continuer à avoir dans ses prisons 80% d’immigrés ou issue de la récente immigration dont 50%  sont, sans  papiers et, n’ont aucune légitimité à être sur le sol de notre nation.

Entassés dans des prisons que les biens pensants du monde trouvent inconfortables, mais qui coûte aux contribuables de notre pays, 35 euros par jour et  par prisonnier.

Le contribuable français n’a pas à continuer à financer les délinquants étrangers emprisonnés. Ces délinquants étrangers doivent être remis à leurs pays d’origine sans espoir de retour après avoir pris des mesures qui nous permettront de les identifier et même de les contrôler en dehors de notre pays et si il le faut, en cas de récidive ou de retour, de les isoler de la possibilité de leur néfaste liberté.

De ce fait, la politique d’immigration   doit faire l’objet de décisions législatives qui ne permettront plus à la justice sont pouvoir de nuisance et son  laxisme que l’on connaît aujourd’hui.

Aucun immigré ne devra pouvoir entrer sur notre territoire sans une autorisation légalement délivrée par le pouvoir exécutif, conformément à la constitution nouvellement restaurée par les citoyens.

Une véritable police de l’immigration devra contrôler tous les étrangers qui séjournent sur le sol de notre pays.

Tout immigré illégalement sur notre territoire devra être expulsé, sans pouvoir avoir de recours à la justice dont les pouvoirs en ce domaine lui auront été retirés.

Toutes les cartes de séjour deviendront temporaires et liées à un contrat de travail.

L’expulsion deviendra immédiate  pour les immigrés qui n’auront plus de titre de séjour ayant  une validité régulière.

Les immigrés qui choisiront de se faire naturaliser Français devront présenter  des garanties de loyauté envers la France. Cette naturalisation sera provisoire durant une période probatoire de 15 ans et la déchéance de la nationalité Française restera possible dans le cas du non respect des garanties exigées.

Notre pays est en faillite, la dette de l’état dépasse les 2000 milliards d’euros, à laquelle il faudra ajouter celle qui n’a pas été comptabilisée, à venir,  et ou non dévoilée.

Cette fabuleuse dette qui est le résultat désastreux de politiques socialistes et socialisantes depuis 1981, qui a consisté à dépenser  de plus en plus, année après année et  plus que l’on a pu ponctionner aux contribuables.

Des contribuables totalement appauvris sur lesquelles l’on s’acharne à toujours vouloir lui prendre un peu plus encore.

Il est vrai que nos élites technocratiques ont réussi  l’incroyable tour de force de faire s’exiler les capitaux français, les entreprises les plus performantes et les plus  innovantes,  les citoyens et les entreprenants les plus capables, vers d’autres pays, le plus souvent concurrents, qui ont une fiscalité moins pénalisante et une liberté d’entreprendre moins contraignante.

Notre état délabré qui est incapable d’assurer ses véritables prérogatives régaliennes, entretient, sans compter,  une multitude de fonctionnaires totalement inutiles, incompétents et coûteux, pratiquant l’arbitraire  et le sectarisme, des services publiques déficitaires  ainsi que d’innombrables associations et syndicats subversifs qui n’ont aucune représentativité légitime puisque ne représentant véritablement, que peu de véritables citoyens, financées par les fonds publics qu’ils gaspillent allégrement et qui n’ont pas de véritables résultats probants.

De véritables réformes doivent être faites notamment dans les domaines :

Constitutionnel et institutionnel

Réformes des services publics et assimilés

Fiscalité

Immigration

Liberté d’entreprendre et du travail

Propriété privée

Prestations sociales et santé (droits, devoirs et financements)

Education

Sécurité

Défense

Relation internationale

Europe, Etc.…………

La France a besoin de faciliter le retour aux véritables valeurs  qui font  la reconnaissance de l’être humain et des hommes.

Claude Guillemain

Président du Réseau des Bretons de l'Etranger

Bruxelles

Les commentaires sont fermés.