Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

07/11/2007

Les flamands ont voté en force la scission de Bruxelles-Hal-Vilvoorde.

C'est l'Anschluss. Les francophones ne pourront légalement plus présenter de liste électorale dans cet arrondissement ou il y a 65 % de francophones.

Imaginez les Bretons interdisant aux francophones de voter dans un canton de Bretagne? Tout le monde rigolerait....

Et pourtant nos amis Belges ne rigolent pas.

A Halle une loi communale interdit le panneautage en Français sous peine d'une amende de 250 euros.

A mon avis, c'est anticonstitutionnel car le français est la langue de la constitution.

Commentaires

"Au 150e jour d'une crise interminable", cette échéance constitue "une véritable bombe politique et institutionnelle", s'inquiète Le Soir, qui titre sur "le pacte belge en péril". "Scinder Bruxelles-Hal-Vilvorde rendra-t-il le Flamand plus riche ? Non. Est-ce que ça va diminuer le chômage au Nord ? Séduire l'investisseur ? Améliorer la pureté de l'air ? Non", estime le quotidien bruxellois. "Parce qu'il permet à un francophone vivant en Flandre (à… H-V) de voter pour un candidat de B (et de se faire juger en français), cet arrondissement est juste une petite souillure symbolique sur le rêve flamand d'un territoire linguistiquement pur (épuré, disons…), dessiné par une frontière imperméable. Scinder BHV n'est qu'une obsession politique. Elle procède de ce nationalisme dur qui a lentement contaminé l'ensemble des partis. On ne parle pas du Mouvement flamand, digne et légitime, qui a porté sa culture au rang qu'elle méritait. Mais d'un nationalisme de repli, à l'occasion haineux, désormais alimenté par l'envie d'être riches (plus riches !) et entre soi."

A court terme, la conséquence d'un vote serait la remise en cause de l'Orange bleue, la coalition gouvernementale entre libéraux et chrétiens-démocrates flamands et wallons dont on discute depuis les élections du 10 juin. L'Orange bleue est "en perdition", constate La Libre Belgique. Et le Premier ministre pressenti, Yves Leterme, qui porte le titre de formateur en attendant la conclusion des négociations gouvernementales, n'a plus que "quelques heures pour trouver la formule magique qui lui permettra de satisfaire les parlementaires flamands", prévient le quotidien. Un accord sur le fait que les partenaires autour de la table acceptent une solution négociée du problème BHV. "Pas de quoi fouetter un chat. Encore faut-il que les choses soient dites pour que chacun puisse tirer son épingle du jeu sans avoir l'air trop 'con' devant son opinion publique. Faute de quoi les parlementaires flamands, avec le support du Vlaams Belang, voteront la scission pure et simple de BHV en commission de l'Intérieur."

"Et après ?" s'interroge La Libre Belgique. Et après, rien avant de très, très longues semaines, voire de longs mois. Les francophones tireront la "sonnette d'alarme" ou invoqueront le "conflit d'intérêts". Avantage pour les francophones : les revendications flamandes disparaissent de l'agenda des négociations d'un futur gouvernement. Inconvénient pour le pays : la liturgie politique étant ce qu'elle est, il faudra une de ces crises qui restera dans les annales avant de se remettre autour d'une table. Quant à Yves Leterme, il remballe ses 800 000 voix et s'en va méditer à la campagne pour se refaire une santé. Le scénario est grotesque. Il a donc toutes les chances de se réaliser."

"De joyeuses avancées", titre de son côté De Morgen sur le mode ironique. "A moins qu'une illumination divine ne s'invite à la table de négociations, nous allons sombrer aujourd'hui dans une étape plus profonde de la crise", prévient le quotidien flamand. Les négociateurs louvoient depuis des semaines sur les bords du gouffre, et le moment est apparemment venu de prendre un peu d'avance. Pendant que les francophones ont décidé d'abandonner la commission des Affaires intérieures, un certain nombre de Flamands pensent écrire l'histoire en proclamant unilatéralement la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde. Une entrée dans l'encyclopédie du mouvement flamand leur sera consacrée et, pour un certain nombre d'entre eux, ce sera probablement l'apogée de leur carrière politique. Ensuite, nous verserons joyeusement dans le chaos. Les francophones se retireront des négociations pour la formation d'un gouvernement, leur Parlement y verra un conflit d'intérêts et nous serons replongés dans un silence qui risque de durer des mois pour ensuite recommencer par la fin."

"Après exactement cent cinquante jours de négociations, Yves Leterme joue sa tête pour trouver une solution à la question de Bruxelle-Hal-Vilvorde. Il est clair que les partis francophones ne croient plus pouvoir empêcher la possibilité d'un vote aujourd'hui à la commission parlementaire des Affaires intérieures. Pendant que Leterme est encore focalisé sur le sauvetage de l'Orange bleue et de son propre avenir politique, les autres en sont déjà à une étape ultérieure.

Leterme a fait une erreur fatale, face à sa volonté de continuer malgré les discours alarmants de ses interlocuteurs, de croire qu'une solution existe pour BHV dans le cadre belge actuel. La preuve du contraire, si nécessaire, est visible après cent cinquante jours. En faisant une proposition de compromis osée, Leterme a mis en jeu son avenir politique. Personne autour de la table ne s'est engagé. Ils ont dit tous : 'Fais-nous alors une proposition, mec !' Maintenant qu'il la fait, il se retrouve toujours les mains vides. Les francophones estiment que leur virginité est plus importante."

Le vote de la scission par les députés flamands "nous ramènera à une dispute de communauté à communauté sur la question de savoir si les entités fédérées veulent encore faire quelque chose ensemble au niveau belge", analyse De Standaard. Les francophones ont déjà tourné la tête, et il ne reste plus aux Flamands qu'à faire la même chose. C'est seulement dans un débat où tous les Belges ont le même poids que la question de BHV pourra encore être résolue."

Écrit par : Henri Baillavoine | 07/11/2007

Les commentaires sont fermés.