Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

17/11/2007

Nicolas Sarkozy prépare l'invasion de la Wallonie après le Beaujolais nouveau

490ffc3dc471e333172af3b8398af4b6.gif

Source: Désinformations.com http://www.desinformations.com/article.php?_a_id=1046 

Face à l'impasse institutionnelle que connaît la Belgique depuis près de six mois, le locataire de l'Elysée a convoqué l'Etat Major ce week-end au pavillon de la Lanterne pour étudier les plans secrets d'une invasion de la Wallonie visant à annexer la partie francophone du royaume belge à la République française. Les troupes seront lancées à l'assaut de la Belgique au lendemain des festivités du Beaujolais nouveau.

"Je ne peux pas admettre qu'un pays frontalier sombre dans la guerre civile sans réagir", a expliqué Nicolas Sarkozy aux corps d'armées, "il est de notre devoir de venir en aide aux minorités francophones opprimées de Wallonie". Le Président se prévaut du soutien du peuple français, dont les sondages révèlent qu'une majorité est favorable à la réunion de la Wallonie à la France.

C'est le "choc" du vote du 7 novembre lors duquel la minorité francophone s'est vu imposer le principe de la scission de l'arrondissement bilingue de Bruxelles qui a décidé Nicolas Sarkozy a réagir. Profitant de la réunion hebdomadaire de sa fondation Sarko Rescue, qui s'était déjà illustrée la semaine dernière au Tchad, le président le plus humanitaire d'Europe a décidé d'agir "vite dans l'intérêt de la francophonie menacée par les hordes flamandes".

Après avoir consulté secrètement le chrétien-démocrate Yves Leterme qui tente depuis cinq mois de former un gouvernement fédéral, Nicolas Sarkozy s'est convaincu que la Belgique ne pourra se sauver seule. Pour son entourage bien désinformé, il ne fait aucun doute que c'est son ministre d'ex-gauche Bernard Kouchner, inventeur du droit d'ingérence humanitaire et admirateur de la stratégie Bushiste en Irak, qui est le discret inspirateur de la prochaine intervention militaire des troupes françaises en Wallonie.

Les opérations devraient s'enchaîner très rapidement. En premier lieu, la légion sautera sur la Wallonie, en plusieurs lieux stratégiques tenus encore secrets. Un soutien aérien sécurisera la frontière linguistique avec les Flandres, plusieurs avions Rafales seront mobilisés à cet effet. Les troupes aéronavales françaises seront mobilisées en mer du Nord pour empêcher les Flamands de réaliser "toute manoeuvre de contournement".

Dès que la France sera maîtresse des airs et des mers belges, l'armée de terre franchira symboliquement la frontière à Quiévrain et en d'autres points qui seront révélés lors d'un prochain passage de Nicolas Sarkozy au journal de 20h sur TF1.

L'Etat Major français bien désinformé estime que l'annexion de la Wallonie peut se réaliser en "moins de trente-six heures".

Nicolas Sarkozy se rendra le 2 décembre dans une ville wallonne pour prononcer un discours de paix et de réconciliation entre les communautés francophones de Wallonie et de France, "trop longtemps séparées par des querelles administratives". Henri Guaino, la plume du Président, prépare déjà un discours qui restera dans les annales, où nous pouvons déjà révéler à nos lecteurs qu'il sera question de "la souffrance de l'homme belge qui est la souffrance de tous les hommes", mais qui n'épargnera pas certaines critiques, telle que "le drame de la Belgique, c'est que l'homme belge n'est pas assez rentré dans l'histoire" ou encore "jamais l'homme belge ne s'élance vers l'avenir".

Il reste encore quelques détails à régler, comme le rattachement de la Flandre aux Pays-Bas ("ou à n'importe qui d'autre", précise Henri Guaino) et aussi le sort de Bruxelles, dont Nicolas Sarkozy souhaiterait faire une Principauté indépendante multiculturelle reconnue par le mini Traité constitutionnel.

On ne sait pas encore si le Président de la République profitera du 2 décembre prochain pour se faire proclamer empereur immédiatement après avoir rétabli la concorde civile en Belgique ou s'il attendra d'abord de s'être fait attribuer la prix Nobel de la Paix à l'automne 2008.



 

06:00 Publié dans Belgique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Belgique, Wallonie, France

Les commentaires sont fermés.