Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/05/2009

Quatre Bretons dans une finale 100 % Breizh

Bretons et fiers de l'être. Ils seront quatre, deux Rennais et deux Guingampais à porter les couleurs de la Bretagne, samedi à partir de 20 h 45 au Stade de France.

Romain Danzé (Rennes)

« Oui, je suis fier d'être breton ! Parce que les Bretons sont fiers d'être breton, un peu plus que dans les autres régions. C'est une identité particulière, moi qui suis du fin fond de la Bretagne. Évidemment, il y a quelque chose de particulier à jouer une finale 100 % bretonne, mais cela reste une finale, que l'on doit gagner. Après, l'ambiance ne sera pas la même que si on avait joué contre Toulouse. Là, il y aura plus de drapeaux bretons dans le stade. À Rennes, nous ne sommes que deux, voire trois, avec Sylvain Marveaux, à porter ces couleurs-là, donc c'est important de les revendiquer. Cela me ferait plaisir d'être considéré comme un des porte-drapeaux du club, comme l'était Étienne Didot ou Yoann Gourcuff. C'est important pour un club breton d'avoir des Bretons dans son équipe. »

Fabrice Colleau (Guingamp)

« Une finale essentiellement bretonne c'est énorme. Personnellement, je suis très attaché à ma région et je la défends becs et ongles devant ceux qui, parfois, en disent du mal. Avec Vannes, c'est vraiment l'année de la Bretagne. On ne sera peut-être que quatre joueurs d'origine bretonne, sur le terrain, mais je sais que chez nous, les joueurs de l'extérieur s'identifient aussi au pays. Ils savent ce que le foot représente pour la ville et la région. En plus de la promotion du pays, de Guingamp, que les gens ne savent pas forcément replacer sur une carte de France, c'est aussi une magnifique manière de démontrer que la Bretagne dispose d'un très bon vivier de footballeurs. En L1, j'ai déjà connu des derbys bretons mais, là, lors d'une finale, la notion de derby sera poussée à son paroxysme. C'est clair que dans un tel contexte, une victoire guingampaise serait extraordinaire. »

Yohan Rivière (Guingamp)

« La Bretagne est déjà bien représentée au niveau de l'élite en championnat. Vannes en finale de la Coupe de la Ligue, Rennes et Guingamp en finale de la Coupe de France, c'est une nouvelle et belle récompense pour une région qui respire le football. La Bretagne est un formidable terroir qui rassemble des milliers de pratiquants dans tous les clubs. Forcément, cette finale, 100 % bretonne, aura une saveur particulière. C'est un événement, un rendez-vous historique pour la Bretagne. L'engouement est énorme autour de ce match. On s'attend à vivre un grand moment dans un Stade de France aux couleurs Rouge et Noir. »

Fabien Lemoine (Rennes)

« Je suis fier d'être Breton et de jouer au Stade Rennais. Mais, je ne suis pas du style à revendiquer quoi que ce soit par rapport à la région. Je ne suis pas prêt à faire des choses en fonction de la Bretagne ou être la mascotte du club parce que je suis d'Ille-et-Vilaine, même si je suis capable de prendre un drapeau breton et faire le tour du terrain avec. Pour moi, tous les joueurs de l'équipe sont Rennais, et portent le même maillot. Je disais, après la victoire à Grenoble, que le coup de coeur ce serait une finale 100 % bretonne et surtout 100 % Rouge et Noir. Ce sera le cas. »

Recueilli par Jacques GUYADER,Philippe PERON, Loïc TACHON.
Ouest-France

14:06 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.