Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/06/2009

"Ignace": Gîte flottant sur une presqu’île bretonne

Un ami breton propose une version originale de passer les premiers beaux jours sur un bateau confortable, spacieux mais surtout stable puisqu’il est échoué sur le haut de la grève, donc « au sec » selon l’expression maritime.

Il hiverne paisiblement parmi d’autres canots également au repos, impossible donc de se retrouver « au large pendant la nuit (sauf en rêve). Les amateurs de Nature seront comblés pour faire des photos au milieu des oiseaux de Mer, cherchant refuge et pitance à cet endroit.

L’espace de l’habitacle est judicieusement conçu pour recevoir une petite famille, d’un coté (bâbord) le coin cuisine avec évier, réchaud 2 feux et frigo au gaz, de l’autre c’est une toilette (tribord) lavabo, pharmacie et WC dit « chimique » neuf. Au milieu du bateau un vaste « carré » où il fait bon vivre tout comme dans un camping-car puisque il est pourvu d’électricité fournit par une puissante éolienne produisant du 12V (prise allume-cigare) + un redresseur de courant en 220 permettant de recharger son portable ou de se raser, d’écouter de la musique comme de s’éclairer. Les réserves d’eau sont pleines et une cambuse à l’accueil pour 2 jours afin de prendre ses repères tranquillement, une supérette se trouve à moins d’un km, le choix la fraîcheur et les prix sont corrects. Il est possible de stationner la voiture à 100m sans crainte de vandalisme (secteur protégé).

Le site se trouve en plein milieu de la « côte de granit-rose » avec ses promenades spectaculaires et ses lieux de curiosités. Pour ceux qui viendraient par le train, possibilité de venir les chercher à la gare de Lannion ou Guingamp et les amener à bord sans supplément, par contre une caution sera exigée (contre un reçu) non encaissée, puis restituée, la location servant à la réfection du gréement.

Prévoir duvets, couvertures et taies d’oreiller, chaussettes et bottes même si le gîte est accessible à pieds sec (mais pour les ballades dans les grèves, indispensables). Pour remplacer la télé, vous trouverez une documentation riche et des ouvrages de qualité sur le milieu maritime et les bateaux, des instructions nautique, des adresses et des contacts au cas ou vous souhaitez revenir au pays ou apprendre à naviguer (là vous ne pouvez pas mieux tomber !) sans doute vous serez dérangé par le roucoulement des berniques, le barrissement des bigorneaux et le hulullllllllllement des crevettes.

Mais là, nous n'y pouvons rien....P1020090.JPG

m4110040.JPGP1010550.JPG

15/06/2009

Patagonian sent home for wanting to learn Welsh

A Patagonian woman was sent back to her home country after British immigration officials refused to believe she was travelling to Wales to learn Welsh.

Evelyn Talcadrini, from Puerto Madryn, Argentina, was on her way to Glyndyfrdwy, near Llangollen, to spend six months living with a local family to practise her Welsh.

But she was put on a flight back to South America within hours of landing in the UK.

Now the Government has agreed to launch an investigation into her treatment after Plaid Cymru's Hywel Williams and Elfyn Llwyd raised the case in the House of Commons during Welsh questions.

Mr Williams, Caernarfon MP, said: "She travelled for 35 hours to get to Heathrow, but was summarily ejected and sent back. She is not the only young Welsh Patagonian who has, unfortunately, suffered summary ejection for no good cause that I can see."

The MP said it was a "disgraceful stain on our welcome to Welsh Patagonians."

Some 20,000 Welsh people settled in Patagonia in the mid-19th century because they wanted to keep their language and religion at at time when English was becoming the predominant tongue. The first group sailed aboard the Mimosa from Liverpool in May 1865.

Evelyn had been due to spend her time in Wales with Eos Griffiths and his Patagonian-born wife Carina at their home in Glyndyfrdwy, and showed a letter from them to the immigration officials at Heathrow.

Mr Griffiths said: "I have known her family for more than 30 years and invited her to stay with us. I thought she would be able to improve her Welsh and learn some English and enjoy the Eisteddfod at Bala this summer."

Wales minister Wayne David said the United Kingdom welcomed Patagonians who were keen to explore their Welsh heritage.

"Of course the UK Borders Agency does not have any separate policy in relation to Welsh-speaking people from Patagonia. I give my commitment that the Secretary of State and I will meet the relevant Home Office Minister as soon as possible."

 

Source : http://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/5...

16:10 Publié dans International | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wales

12/06/2009

Les perles du bac



02:40 Publié dans France | Lien permanent | Commentaires (0)