Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

18/07/2009

Pourquoi le collectif "Plaques bretonnes 44"

15660_2.png

En avril 2009, les Bretons ont obtenu le droit d'utiliser officiellement leur drapeau, le Gwenn-ha-Du, sur les plaques d'immatriculation des véhicules automobiles. Néanmoins, tous les Bretons n'y ont pas accès. En effet, les habitants de Loire-Atlantique, s'ils veulent utiliser le numéro de leur département, le 44, devront mettre le logo de la région qui les a annexé, à savoir les "Pays de la Loire".

Ainsi, on interdit sans justification l'utilisation du drapeau breton par des Bretons ! Il s'agit encore d'une des incohérences de la partition de la Bretagne.

Le collectif "Plaques bretonnes 44" qui réunit les Bretons attachés à l'intégrité historique, géographique et humaine de la Bretagne a imprimé des autocollants 44 / drapeau breton. Ces autocollants sont distribués gratuitement...

Site : http://www.paysdelaloire.pl/www/plaquesbretonnes44/

05:32 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (13)

Commentaires

Tant que la Loire traversera notre département de Loire-Atlantique, nous serons ligérien dans une région prospère. Très majoritairement, nous Nantais ne voulons pas de cette Bretagne sous-développée et hargneuse. Ces enragés breizhous ne représentent que 5500 personnes sur une population de 1,2 million d'âmes. Que les Bretons s'occupent déjà d'apprendre leurs patois chez eux et soufflent dans leurs cornemuses sous la voute étoilée et les embruns pendant que les touristes leur jettent des piécettes.

Écrit par : Le Quellec | 18/07/2009

Très drôle, Le Quellec, si, si, j'insiste, très drôle.

Écrit par : Henri Baillavoine | 20/07/2009

Le Quellec, si t'aime pas la Bretagne que-ce que tu fais dans sa capitale?
ce que tu dis est faux, la plus part des Nantais se sentent Bretons.
Honte à toi

Écrit par : marie | 28/07/2009

Dans le monde entier, les droits identitaires de l'Homme, accordent à chaque peuple le droit à son entier territoire, le droit à l'enseignement de son histoire, et de sa langue, base fondatrice de sa culture.

Comment dès lors comprendre un commentaire comme celui de Mr Le Quellec, qui affiche sa raison d'être sur la base de la négation du territoire breton. Mr Le Quellec, vous n'aimez pas la culture bretonne, puisque vous semblez considérer la langue bretonne, base incontournable de cette culture, comme un patois ?

Cependant nous espérons que dans les jours qui viennent, vous y jetterez un autre regard, plus proche de la vraie culture du Pays, et toujours avec vigueur, de la porter très haut au regard de tous.

Bonne chance à « Naoned e Breizh ».

De tout cœur avec vous pour mener en-avant notre culture bretonne.

Henri

Écrit par : Henri Baillavoine | 29/07/2009

D'après le sondage TMO Région 2006, la communauté bretonne en Loire-Atlantique représente 31%. Une chose est sûre c'est qu'il y a aussi 69% en LA qui ne sentent pas des bretons, parce qu'ils sont soit des gallos, soit des ligériens.

Quant aux ultras, ils représentent effectivement une large minorité. Je ne pourrai pas dire combien comme le stipule M. Le Quellec mais le groupe "Bretagne Réunie" a fêté récemment son 44 membres comme il se doit...

question idiote sur ces plaques : la Bretagne administrative a 3 langues : le français, le breton et le gallo. Je lis BRETAGNE et BREIZH sur les plaques mais je ne vois pas BERTAIGNE. Ces plaques sont-elles donc légales ?

NB : Mr = Mister, M = monsieur

Écrit par : bertrand de nàntt | 30/07/2009

Les erreurs les plus fréquentes
Mr ou M. ?

Comment doit-on abréger “monsieur” ? Mr ou M. ?
Il s’agit sans aucun doute de l’erreur la plus souvent commise.
En effet, la seule abréviation admise est “M.”
Alors pourquoi rencontre-t-on si souvent ce fameux “Mr” ?
Tout simplement parce que les abréviations se font
de plusieurs façons et notamment par retranchement
de la plupart des lettres et en ne laissant que les lettres initiale
et finale. Exemples : bd pour boulevard ; fg pour faubourg.

Il en découle que lorsque l’on ne connaît pas forcément
les règles typographiques — voire orthographiques —
des abréviations courantes, la tentation est grande et logique
d’abréger “monsieur” par “Mr” et non “M.” !

Or “Mr” est strictement réservée à l’abréviation de “Mister”
qui désigne un sujet britannique dans un ouvrage — que celui-ci
soit écrit en langue française, anglaise, allemande ou encore...
russe ! Exemple : Mister Bond.

Remarque : dès lors, il n’est pas rare de rencontrer l’autre erreur classique d’abréger “Messieurs” par “Mrs” ! Cette abréviation désignant
plutôt un sujet britannique féminin : Miss ou Mistress (Madame).

Écrit par : Henri Baillavoine | 31/07/2009

Ces commentaires montrent le niveau, parfois raciste des opposants à la réunification. Traiter la Bretagne de région sous-développée et en faire un argument pour s'y opposer montre la face cachée de ces "ligériens" (il faudra m'expliquer ce que c'est ce mot inventé). Bref, Nantes est en Bretagne historiquement, humainement et géographiquement... Marrant le sondage de TMO qui fait des comptages ethniques maintenant. En Bretagne, pour votre info, il n'y a que des Bretons (ils sont noirs ou blancs comme son drapeau)...

Écrit par : Mik | 19/08/2009

J'ajouterai que Nantes est en Bretagne économiquement. L'axe Nantes-Vannes est des plus prospères

Écrit par : Henri Baillavoine | 23/08/2009

Dans les habitants de Loire-Atlantique il y a des "Nantais" c'est à dire non pas des habitants de Nantes mais des soucieux de perdre le prestige de capitale régionale et de partager la richesse et la vigueur bien réelle de leur département.
Economiquement il y a toujours eu une bipolarisation entre l'Anjou et le Pays Nantais,les Ligériens étant les riverains de la Loire.
On est plus breton à Chateaubriand qu'à Nantes.
Que les Nantais se demandent ce qu'ils ne sont pas,ça les aidera peut-être à savoir qui ils sont ou qui ils veulent être

Écrit par : BOISTEAU Yves | 23/08/2009

Ma grand-mère serait encore en vie, elle serait outrée et choquée du commentaire de Mr Le Quellec !!
Elle était née en Loire-Atlantique, en Brière, en 1910...en Bretagne donc ! Lui dire après que certains politiques en ai décidé autrement, qu'elle n'était pas bretonne, était la pire insulte à lui faire !
Une partie de ma famille vit encore là bas, et ils sont nés bretons et le resteront jusqu'à leur mort !!
Du côté de mon père, ma famille es du Finistère. Je ne me sens pas à "demi" bretonne mais bretonne à part entière !!
Mr Le Quellec, relisez votre histoire de France !

Écrit par : Rannou | 03/10/2010

A mon avis, Le Quellec est un simple provocateur et un Breton frustré. Un demi breton ou un quart de breton.
Mais faut-il rejeter les quarterons?
Par exemple, Dumas était un quarteron (petit-fils d’une esclave noire, il était le fruit de l'union entre un métis et une Blanche). Il est né le 24 juillet 1802, soit quelques semaines avant le rétablissement de l’esclavage par Napoléon Bonaparte. Claude Schopp, biographe et responsable des Editions critiques d’Alexandre Dumas, déclare dans Libération : « Ce seul quart de sang noir a suffi à le rejeter dans la classe méprisée des Nègres». Et c’est là que les producteurs et certains journalistes qui considèrent que Dumas n’avait pas les traits négroïdes, font preuve de mauvaise foi. Car l’écrivain, lui, se considérait comme un Nègre avec des cheveux crépus et la société française qui le percevait comme tel lui a fait subir les pires préjugés racistes toute sa vie durant. « Il pue le Nègre. Ses cheveux sentent le Nègre. Il est venu, ouvrez toutes les fenêtres». Une anecdote que nous rapporte Claude Schopp dans Libération.
Alors, Monsieur Le Quellec, êtes-vous un quarteron? Puez-vous le Breton ?

Écrit par : Jean-Louis Le Meur | 04/10/2010

je suis de guemené penfao et je voudrais un autocolan pour mettre sur mes plaques de mes vehicules ou les trouve ton CORDIALEMENT

Écrit par : yannick | 05/02/2011

Où trouver les autocollants 44 drapeau breton pour les plaques minéralogiques des véhicules ?
Source : Bretagne Réunie
Porte parole:Jean-Yves Bourriau
Publié le 24/06/09 23:59
NANTES/NAONED — Où trouver les autocollants « 44 / drapeau breton » pour les plaques minéralogiques des véhicules ? [Voir le site]

Grâce au collectif « Plaques bretonnes 44 », 50 000 autocollants « 44 / drapeau breton » ainsi que des flyers expliquant leur raison d'être, sont distribués gratuitement...


Pour les trouver, rendez-vous dans les lieux suivants :

— Agence culturelle bretonne Morvan Lebesque
24 quai de la Fosse / 24 kae ar Foz
44000 Nantes / Naoned
Tél. 02 51 84 16 07 [Voir le site]

— Kreizenn dafar sevenadurel Keltiek / Centre de ressources culturelles celtiques
13 straed ar Breolimer / rue du Remouleur
CP 2606
44800 Saint-Herblain / Sant-Ervlan Cedex
Tél. 02 51 80 72 41

— Bretagne Réunie
BP 49032 44090 Nantes / Naoned Cedex 1
Tél. 06 32 01 86 07
[Voir le site]

Écrit par : Jean-Louis Le Meur | 09/02/2011

Les commentaires sont fermés.