Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

17/04/2012

Comment reconnaître un Breton ?


1.  Écoutez parler la personne, que vous supposez être bretonne.

Si vous entendez les mots suivants : "pochons", "dam si", "bouiner", "cuche", "bilig", "galette", "un crayon gris", "colboet" ou encore "gast !"... ne cherchez pas, votre personne a forcément vécu un moment ou un autre en Bretagne.


2.  Après les mots, le Breton emploie aussi beaucoup d'expressions qui ne sont pas forcément compréhensibles pour ceux qui ne parlent pas le brezhoneg (brezhoneg signifiant breton en langue bretonne) et qui vous permettront tout de suite d'identifier un Breton.

En voici quelques-unes : "on est pas rendu", "manger comme une gouelle", "qu'est-ce tu bouines ?", "Le temps s'abernaudit" ou encore "Degemer mad" (bienvenue) ... la personne en question semble bien être bretonne.


3. Pour confirmer vos doutes, parlez-lui de Nantes...

Et oui, pour bien des gens, Nantes fait partie de la Bretagne. Et bien non ! Sachez qu'un vrai Breton réagira toujours au quart de tour si vous sortez de tels propos et vous répondra plus ou moins poliment que Nantes se situe dans les Pays de La Loire et que ça n'a rien à voir avec la Bretagne ! On les appellent parfois les "sots-bretons"! (1) 


4. Enfin, le test ultime pour un Breton !

Dites-lui que vous êtes vous-même breton(ne). Si la personne réagit en vous prenant dans ses bras, en vous traitant comme son cousin germain ou un ami proche tout en vous promettant de vous offrir l'apéro le soir même... pas de doute, vous avez bien affaire à un breton ou une bretonne typique ! 

A prendre avec des pinces de crabes .... Ouille  !


(1) l'expression "sots bretons" que les "hauts bretons" se donnent eux-mêmes pour se différencier des "bas bretons", c'est à dire ceux qui parlent breton. Tout le monde sait en Haute Bretagne, qu'il faut aller vers l'Ouest pour connaitre la Bretagne encore non assimilée à la France. 

17:40 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.