Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/04/2012

Bretons !

Plein d’idées de balades avant l’été !
Découvrez-les vite dans notre dernier hors-série sur les plus jolis villages bretons !!

577792_433116156704738_195312480485108_1899179_1346945672_n.jpg


17:18 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

11/04/2012

L'Ouest n'est plus à la périphérie

Pendant longtemps, il a été courant de désigner les régions de l'Ouest comme des régions « périphériques » - entendez par là des régions éloignées des centres de gravité de l'Europe, là où il se passe tant de choses. Cette marginalisation signifiait nécessairement retard de développement, conditions d'accessibilité épouvantables, déclin démographique et faible attractivité...

Cette qualification de « périphériques » avait néanmoins une implication heureuse : elle justifiait, au nom d'une nécessaire cohésion territoriale européenne, des aides spéciales et des compensations en tous genres. Ce qui fut fait pendant des années.

Mais aujourd'hui, après tant d'efforts, peut-on toujours considérer nos régions comme « périphériques » ? Évidemment, sur un plan géographique, on peut difficilement nier que les régions de l'Ouest se situent à l'extrême pointe du continent asiatico-européen et que cela constitue encore souvent un handicap dans la compétition qu'elles doivent livrer. En revanche, sur un plan socio-économique, voilà belle lurette que Basse-Normandie, Bretagne et Pays de la Loire ont effacé bon nombre des traits qui caractérisaient les régions « périphériques ».

Souffrent-elles encore de leur éloignement ? On connaît l'avancée des lignes à grande vitesse, l'expansion des ports et aéroports, le développement des quatre voies ; on connaît aussi l'essor de toutes les techniques de communication qui font que les idées circulent désormais à la vitesse de la lumière. Toutes ces évolutions ont contribué à rattacher l'ouest français au continent et à sonner la fin d'un monde qui serait exclusivement ordonné par les distances...

Un grand rebond

Les régions de l'Ouest manquent-elles de moyens de production ? À côté de l'exploitation de leurs ressources naturelles traditionnelles (la terre, la mer), elles ont su développer tous les moyens qui leur ont permis d'entrer la tête haute dans la société de la connaissance et de la création, développant (plus qu'ailleurs) les efforts de formation, stimulant les activités de recherche et facilitant le développement de leurs compétences, grâce à toutes sortes de technopôles, pôles de compétitivité et autres systèmes de diffusion d'innovations...

Les résultats de toutes ces initiatives ne se sont pas fait attendre. Nos régions sont désormais parmi celles qui connaissent les plus forts taux de croissance démographique, tant elles sont devenues attractives pour les entreprises, les jeunes, les seniors, les touristes... Dans le même temps, le monde rural renaît, les ports du passé deviennent des villes du futur, tandis que se renforce le rôle des métropoles, productrices de services qui profitent à leurs territoires...

La production connaît aussi un grand rebond : peut-on encore considérer comme « périphériques » des régions qui se placent au 5e rang national (Pays de la Loire) ou même au 7e rang (Bretagne) pour le montant de la production ? Les taux de chômage se sont resserrés et, dans nos trois régions, les revenus moyens par habitant sont désormais supérieurs à la moyenne nationale.

Ainsi, grâce à l'histoire qu'elles ne cessent de construire, les régions de l'Ouest sont progressivement devenues des régions de plus en plus « centrales ». Ni isolées, ni désolées. Et même capables de s'affranchir de leurs limites traditionnelles pour coopérer entre elles...

 

Yves Morvan 

 

Professeur émérite des universités.

Source: http://www.ouest-france.fr/actu/actuDet.php?abo=1099015&a...

09/04/2012

Tregor


Notre petit guide pour vos balades estivales et/ou dominicales dans la région de Lannion

 

  1 - Le chemin de halage 

En empruntant le chemin de halage longeant le Léguer, vous découvrirez une belle vallée boisée demeurée encore sauvage. Le chemin se poursuit sur plusieurs kilomètres, puis, se prolonge par le sentier côtier (GR34).

Point de départ : quai de la Corderie à Lannion.

A découvrir dans la région :

- L'église Saint-Ivy

- La chapelle Saint-Nicodème

- L’église Saint-Jean du Baly

 

 

  2 - Le Stanco et l’ancienne voie ferrée 

Lannion.eu - Escaliers de BrélévenezPartant du Stanco, au pied de l’église de Brélévenez, vous empruntez le sentier aménagé au long de l’ancienne voie ferrée Lannion – Perros .

A découvrir dans la région :

- L’église de Brélévenez,

- L’escalier de Brélévenez,

 

- Voir le blog Brélévenez

 

 

  3 - Le site du Yaudet 

Lannion.eu - Site du Yaudet    Situé sur un promontoire dominant l’estuaire du Léguer , le site du Yaudet a été aménagé pour les visites ; les sentiers le sillonnant offrent de beaux points de vue sur la baie de la Vierge et la vallée du Léguer. Au cours de votre visite, vous pourrez aussi découvrir la Chapelle de Notre-Dame du Yaudet et sa Vierge couchée, un rempart datant de l’époque gauloise ainsi qu’un corps de garde édifié au XVIIIe siècle.

    Point de départ : se rendre à Ploulec’h, puis au village du Yaudet. Le parking du site du Yaudet se trouve à proximité du village.

    A découvrir dans la région :

- le moulin de Crec’h Olen,

l’église de Locquémeau,

- le site de Dourven.

 

 

  4 - La Pointe de Servel 

Lannion.eu - estuaire du Léguer    Partant du petit village de Beg Leguer, vous rejoignez lavallée du Léguer puis empruntez le sentier côtier (GR34). La Pointe de Servel, qui s’élève à une altitude de 70 mètres, vous offrira un panorama exceptionnel sur la baie de Lannion. Vous pourrez ensuite poursuivre jusqu’à la Pointe de Beg Leguer qui vous offrira aussi de très beaux points de vue.

    Point de départ : se rendre au village de Beg Leguer situé à environ 5 kilomètres à l’ouest de Lannion.  

    A découvrir dans la région :

- la Pointe de Bihit,

- L'Ile Milliau,

- la chapelle Saint-Thurien,

- la chapelle Saint-Nicodème.

 

 

  5 - Le site du Dourven 

Lannion.eu - Pointe du Dourven    Le domaine du Dourven , d’une surface de 43 hectares, est un site naturel protégé, propriété du Département des Côtes d’Armor. Il est ouvert au public ; des sentiers balisés et une aire de déjeuner facilitent l’accueil des visiteurs. Le promeneur peut prolonger sa visite en suivant le sentier de randonnée longeant le Léguer, jusqu’à la baie de la Vierge.

    Point de départ : se rendre à Locquémeau, la Pointe du Dourven se trouve à quelques centaines de mètres au nord du village.


    A découvrir dans la région :

l’église de Locquémeau,

- les falaises de Trédrez,

- la Pointe de Séhar.

   

 

  6 - Les falaises de Trédrez 

Lannion.eu - Falaises de Trédrez    Les falaises de Trédrez s’étendent sur environ 2 kilomètres depuis le port de Locquémeau jusqu’à la pointe de Beg ar Forn qui marque l’entrée de la Lieue de Grève. Le sentier des douaniers longeant la côte permet de découvrir des paysages restés sauvages ; plusieurs points de vue offrent au visiteur un panorama exceptionnel sur la baie de Saint-Michel et les côtes finistériennes.


    Point de départ : se rendre au village de Trédrez, prendre la route en direction de Saint-Michel en Grèves, puis tourner à droite en direction de la Pointe de Beg ar Forn.

    A découvrir dans la région :

l’église de Locquémeau,

l’église de Trédrez,

- le site du Dourven.

   

 

  7 - Le site de Ploumanac’h 

Lannion.eu - Phare de Men-Ruz     Le chaos rocheux de Ploumanac’h s’étend sur plus de 25 hectares. Le décor y est somptueux.

    Les géologues nous disent que la formation de ces rochers date de plus de 300 millions d’années. A l’origine, il s’agissait d’un magma volcanique ; celui-ci s’est lentement érodé, générant des rochers aux formes curieuses.
    Devant l’afflux de visiteurs (plus d’un million par an), le site de Ploumanac’h a fait l’objet de mesures de protection ; des sentiers balisés ont été créés afin de préserver la flore.
    Le site de Ploumanac’h est classé patrimoine national ; il est la propriété du Conservatoire du Littoral.

    Point de départ : se rendre au parking du Ranolien situé en bordure de la route côtière joignant le village de La Clarté à celui de Ploumanac’h.    

    A découvrir dans la région :

l’oratoire de Saint-Guirec,

la chapelle de Saint-Guirec,

le château de Costaérès,

le moulin du Crach,

le port de Ploumanac’h,

le moulin de Trégastel,

la vallée des Traouïeros.

 

 

  8 - Le marais du Quellen 

Lannion.eu - Marais du Quellen    Devenu propriétaire du site en 1983, le Département des Côtes d’Armor en a entrepris l’aménagement. Des chevaux de Camargue ont été introduits afin de contrôler le développement de la végétation. Un sentier balisé cheminant sur de vieux talus, hauts et larges, a été aménagé autour du site qui s'étend sur 23 hectares.
    Des visites guidées du marais sont proposées pendant l’été.

    Point de Départ : le Marais du Quellen se trouve en bordure de la route côtière joignant Trébeurden à Trégastel, environ un kilomètre après avoir quitté Trébeurden.

    A découvrir dans la région :

- l’Ile Grande,

l’Ile Milliau,

la Pointe de Bihit.

 

 

  9 - L’île Renote 

Lannion.eu - Plage de Toul-Trez    A l’origine une île, Renote est aujourd'hui une presqu’île accessible par la route.

    Des sentiers y ont été aménagés, permettant la découverte du chaos rocheux de Castel-Menguy.

    Point de départ : l’île Renote se trouve à proximité du forum de la mer de Trégastel.

    A découvrir dans la région :

la plage de Coz-Pors,

la Grève-Blanche,

la chapelle Sainte-Anne.

- voir le blog : Tregastell

  10 - L’île Milliau 

Lannion.eu - Ile Milliau    D’une superficie de 23 hectares, l’île Milliau est accessible à pied à marée basse. En raison de la marée, il faut être prudent pour le retour ; un panneau situé à l’entrée de l’île signale les horaires pendant lesquels la traversée à pied demeure possible.

    Point de départ : l’Ile Milliau se trouve à proximité du port de Trébeurden.

    A découvrir dans la région :

- l’Ile Grande,

la Pointe de Bihit.

 

 

  11 - L’île Grande 

Lannion.eu  - Ile Grande    Un sentier côtier faisant le tour de l’île permet au visiteur de découvrir de nombreuses criques et petites plages. Le visiteur pourra aussi découvrir l’allée couverte de Ty-ar-kornandounezed, au centre de l’île, et la fontaine de Saint-Sauveur, près du port.

    A découvrir dans la région :

l’Ile Milliau,

la Pointe de Bihit.

la chapelle de Saint-Samson.





08:38 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)