Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

06/07/2011

Culture. La Bretagne au top

6 juillet 2011

La Bretagne est une terre de culture. Archéologie, lecture, cinéma, théâtre, danse, enseignement artistique, musique et variétés: dans tous ces registres, les indicateurs régionaux sont bons ou excellents (*). Il n'y a que les musées qui se font plutôt rares.


PATRIMOINE.

Entre2008 et2010, le nombre d'«entités archéologiques» (unités documentaires constituant un site archéologique) recensées en Bretagne a progressé de 9,8%. C'est le record de France, la moyenne nationale s'établissant à 3,9%. La région est également bien placée en matière de protection des monuments historiques puisque37,3% d'entre eux sont classés (33,2% en France).

LECTURE.

C'est un record de France, également, avec 17,08% des habitants inscrits dans l'une des 221 bibliothèques municipales de la région (moyenne française: 15,05%). Pour le nombre de livres ou documents prêtés, la Bretagne est à 5,32, ce qui la classe en 2eposition à tout juste une centimale derrière les voisins des Pays-de-la-Loire (5,33). La moyenne nationale est de 4,11.

CINÉMA.

Avec 304 salles de cinéma contre 246 en moyenne française, la Bretagne se classe parmi les quatre régions les mieux équipées. En revanche, le nombre d'entréespour100habitants est comparable à la moyenne (269 contre 268).

THÉÂTRE ET DANSE.

La Bretagne abrite 17 compagnies de danse subventionnées (huit en moyenne française) et 24 compagnies indépendantes subventionnées (moyenne 18).

ENSEIGNEMENT ARTISTIQUE.

Si elle est dans la moyenne pour les conservatoires à rayonnement régional, la région est l'une de celles qui irrigue le mieux son territoire avec 12 conservatoires à rayonnement communal ou intercommunal (sept en moyenne nationale). Pour autant, le nombre d'élèves n'est supérieur à la moyenne qu'en musique, alors qu'il est légèrement inférieur pour la danse et l'art dramatique.

MUSIQUES ACTUELLES ET VARIÉTÉ.

Six lieux d'écoute, c'est juste la moyenne. En revanche, le nombre de spectacles atteint 1..800, contre 1.080 en valeur nationale. Il est vrai qu'avec 28,2% d'entrées gratuites contre 17,5% en moyenne française, l'accès libre est une spécialité bretonne.

MUSÉES.

C'est la seule mauvaise note: 33 établissements classés «Musée de France» alors que la moyenne des régions est de 54. Voilà qui peut étonner sur ce territoire, l'un des plus touristiques de France. Mais on peut se consoler en se disant que s'ils sont rares, les musées bretons sont plus riches qu'ailleurs... et pas forcément intéressés par l'étiquette «Musée de France». On compte, en effet, 15 musées bretons (et pas des moindres) hors label.

* Étude publiée par l'Association régionale d'information des collectivités territoriales (cahier spécial, supplément au n°225 de La Lettre de l'Aric). www.aric.asso.fr.

10:02 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

02/06/2011

Communiqué de BREIZH 2004 – 2 juin 2011

NaneCitoyen.jpg

Lire la suite

12:13 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

27/04/2011

Bretagne. Un livre pour les nuls

La collection «Pour les Nuls» vient de s'enrichir d'un nouvel ouvrage, consacré à la Bretagne. Depuis jeudi on le trouve dans toutes les librairies.

Jean-Yves Paumier, l'auteur de cet ouvrage de 500 pages, est un ancien élève de l'École Polytechnique. Il est expert en prospective et en aménagement du territoire, et dirige, à Nantes, le cabinet Atlanconsult. «C'est Jean-Joseph Julaud, qui a écrit «L'Histoire de France pour les Nuls», un livre qui s'est vendu à plus d'un million d'exemplaires, qui m'a proposé de me lancer dans cette aventure.On se connaît bien. Nous sommes tous deux membres de l'Académie littéraire de Bretagne».

Un an de travail

Jean-Yves Paumier, «Breton de coeurqui réside à Nantes», avait l'énorme avantage d'en connaître un sacré rayon sur la région. «J'ai la passion des livres, explique-t-il. Ma bibliothèque personnelle comporte 25.000 ouvrages, dont la moitié est consacrée à la Bretagne». L'auteur, qui a aussi écrit «Jules Verne, voyageur extraordinaire», paru en 2005 chez Glénat, explique avoir travaillé de 15 à 18heures par jour pour mener à bien sa mission. Avec pour fils conducteurs, la géographie, l'histoire et l'espace. «Comme il s'agissait du premier tome de la collection consacré aux régions, on m'a laissé une assez grande liberté».

Du sérieux et des anecdotes

Il a fallu parfois naviguer habilement en évitant les écueils des sujets sensibles qui émaillent l'histoire de notre région. «J'ai parfois eu beaucoup de mal à synthétiser toute cette matière. C'était très dur de faire court». Le résultat est là. «La Bretagne pour les Nuls» est une sorte d'encyclopédie de (grande) poche, dans laquelle le lecteur picore ses sujets de prédilection. Histoire, patrimoine culturel, gastronomie, signes de reconnaissance, pays... On passe d'un chapitre à l'autre très facilement. Le style est rythmé. Et la lecture ponctuée de nombreuses anecdotes. Jean-Yves Paumier tord aussi le cou à certaines idées reçues: «Il pleut davantage à Nice qu'à Brest», explique-t-il après avoir questionné les météorologues. Mais moins longtemps, assurément.


Pratique La Bretagne pour les Nuls. 500 pages. 22,90 €. First Éditions.

05:26 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bretagne