Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

05/10/2009

Plougouskant

imageoff_1_1106.jpg

 


Plougouskant (Côtes d'Armor). En français "Plougrescant"

La petite maison du gouffre située entre deux rochers à Castel Meur, dont la carte postale a fait le tour du monde. Construite en 1861, elle appartient de nos jours aux descendants du premier propriétaire. Aujourd'hui, toute représentation commerciale de cette maison est interdite..

10:42 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : plougouskant

30/09/2009

La BRETAGNE ça nous GAGNE!!!!


Sondage pour les élections régionales de 2010 en Bretagne

Source : www.byteck.com

Élections régionales Bretagne 2010

11:02 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bretagne, gagne

22/09/2009

La vallée des Saints

C'est Carnoët qui accueillera la Vallée des saints et ses 1.000 statues de granit. La commune des Côtes-d'Armor a été préférée aux huit autres dossiers de candidature.

> Le lancement du projet
> L'interview de Philippe Abjean

Centralité et qualité du site, terrain disponible immétiatement, volonté de favoriser une zone touchée par le dépeuplement... Tels sont les principaux arguments mis en avant cet après-midi par les porteurs du projet pour justifier le choix de Carnoët.

A l'origine de ce projet pharaonique : Philippe Abjean. Ce Saint-Politain de 54 ans n'est autre que l'initiateur du renouveau du Tro Breiz en 1994. Ce passionné de christianisme celtique a recensé un millier de saints qui ont donné leurs noms à des communes.

"Des récits fabuleux qui n'ont rien à envier à la mythologie grecque"

Les 1.000 saints sont tirés de l'histoire de la Bretagne, qui vit, en 450 et pendant 150 ans, une grande migration de chrétiens venus principalement d'Angleterre, du pays de Galles et d'Irlande Cornouailles.

Les "Saints" sont des "moines itinérants" originaires de Cornouaille et du pays de Galles qui ont christianisé la région, comme l'explique Philippe Abjean.

"Certains saints, au 5e et 6e siècles n'ont pas été canonisés par Rome", mais ce "sont cependant les pères spirituels de la Bretagne à l'origine de légendes et de récits merveilleux qui n'ont rien à envier aux légendes grecques", rappelle-t-il.

La Vallée des Saints, cet enseignant catholique et pratiquant la voit comme une "locomotive touristique" pour la Bretagne.

"Les saints plantent le décor. Mais ce n'est pas une exposition, pas un lieu mort. C'est un lieu où les statues installées pour l'éternité vont se patiner et nous survivre, c'est un lieu spirituel un peu comme Taizé ou Paray-le-Monial, le Carnac du troisième millénaire", décrit-il avec enthousiasme.

Pour l'instant, il existe sept statues d'une hauteur de trois mètres.

C'est à quelques pas de la cathédrale Saint-Pol-Aurélien à Saint-Pol-de-Léon que les sept saints ont pris forme cet été dans des blocs de granit taillés au burins par différents artistes. Chaque oeuvre a été financée par un mécène à hauteur de 10.000 euros.

Selon Philippe Abjean, le financement de cinquante autres colosses est déjà assuré grâce à l'engagement de différentes entreprises locales.

L'enseignant n'en est pas à son coup d'essai. En 1994 il a relancé le "Tro Breizh" (tour de Bretagne) un pèlerinage de 600 km en l'honneur des sept saints fondateurs qui a connu son apogée au 14e siècle.

Autrefois, le pèlerin allait s'incliner au moins une fois dans sa vie sur les tombeaux des saints fondateurs Brieuc et Malo dans leur ville, Samson à Dol-de-Bretagne, Patern à Vannes, Corentin à Quimper, Pol-Aurélien à Saint-Pol-de-Léon et Tugdual à Tréguier, dans les sept évêchés de Bretagne. Un parcours d'un mois.



Philippe Abjean (D), président de La Vallée des Saints, et le sculpteur Patrice Le Guen (G), le 18 septembre 2009

«Saint-Hervé le barde aveugle, Paul Aurélien qui terrassa le dragon, Saint-Mélar et ses cornes de cerf... Autour de ces personnages se sont cristallisés des récits fabuleux, qui n'ont rien à envier à la mythologie grecque», explique Philippe Abjean.

Constatant la crise actuelle de l'église, il a voulu s'inspirer du souffle de ces légendes pour «redonner le sens du sacré à une époque qui l'a perdu». Ainsi est né le projet de «La vallée des saints», clin d'oeil à la Vallée des Rois, en Égypte.

Neuf dossiers de candidature

Concrètement, il s'agit de regrouper peu à peu, en un seul site, 1.000 blocs de granit, hauts de 4 m, que des sculpteurs du monde entier viendraient tailler à l'effigie des saints bretons.

«Ce ne seront pas des statues d'église, précise Philippe Abjean. Elles garderont un côté brut, mais elles auront un visage, et donc un pouvoir d'invocation et d'évocation. »

Sept collectivités, plus l'abbaye de Langonnet (56), et un privé, le propriétaire du château de Loyat, près de Ploërmel (56), avaient déposé un dossier de candidature pour accueillir la vallée des Saints.

Ouverture espérée pour 2010

Critère pour déposer un dossier : proposer un terrain d'assiette de vingt hectares, bordé d'un étang avec possibilité aux abords d'aménager un espace muséographique et un atelier pour les sculpteurs.

Philippe Abjean espère l'ouverture au public de la Vallée des saints pour 2010 avec un premier groupe de soixante statues. Il faudra environ vingt ans pour que cette vallée soit peuplée des mille statues prévues.

Financement par le mécénat

Chaque sculpture sera financée par un mécène. Selon Phlippe Abjean, un  premier appel a reçu un écho très favorable auprès des entreprises bretonnes. Il en coûterait environ 10.000EUR par oeuvre.

Le 1er août dernier, sept statues monumentales (trois mètres de haut et dix tonnes environ) représentant les Saints fondateurs de Bretagne (Pol-Aurélien, Tugdual, Brieuc, Samson, Malo, Patern et Corentin) ont érigées dans le centre-ville de Saint-Pol-de-Léon (29), à proximité de la cathédrale.

 

02:37 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (20)