Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

16/09/2009

Nouveaux arrivants. Coup de jeune en Bretagne

la-bretagne-en-plein-vol.pngLa Bretagne attire. En cinq ans, 254.400 nouveaux habitants ont choisi de venir y vivre. Contrairement aux idées reçues, les retraités sont peu nombreux. Les arrivants sont plus jeunes, plus qualifiés et plus urbains que la moyenne bretonne.

Juste derrière le Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées et l'Aquitaine, la Bretagne se classe au4erang du palmarès des régions attractives, devant Paca et la Corse. Son dynamisme économique et sa qualité de vie sont évidemment les moteurs de ce flux migratoire, dopé également par l'attachement des Bretons à leur région d'origine: 25% des nouveaux arrivants sont nés ici, alors que les retours ne représentent que 12% en Languedoc-Roussillon. La plupart viennent de la région parisienne et il y a aussi un fort apport de la Loire-Atlantique et des Pays de la Loire. Les étrangers sont également nombreux, notamment dans le Finistère et le Morbihan où ils représentent 11% et 10% des nouveaux installés. Un chiffre qui a dû baisser en 2007-2008 avec la désaffection des Britanniques, les premiers migrants internationaux.

35 ans au lieu de 43

La classe d'âge des 20-39 ans est prépondérante, avec 50% des nouveaux arrivants, soit exactement le double de la proportion régionale. Ils sont en âge d'avoir des enfants et ils en ont plus que la population installée. Quant aux plus de 65 ans, ils ne sont que 7% des arrivants alors qu'ils sont 20% dans la population totale. Résultat: avec une moyenne d'âge de 35 ans, soit huit ans de moins que la moyenne générale, les néo-Bretons sont la meilleure arme contre le vieillissement armoricain et la baisse de la natalité (notamment dans les Côtes-d'Armor où les décès l'emportent sur les naissances).

La ville et le littoral

L'Ille-et-Vilaine est de loin le premier département d'accueil, avec 36,5% des arrivants. Le Morbihan est à 26%, le Finistère à 25,5% et les Côtes-d'Armor à 12%. Ils s'installent majoritairement dans les villes-centres. Rennes en tête bien sûr, qui attire de nombreux étudiants et accueille 20% des cadres venus de l'extérieur. Vannes et le Golfe sont également très prisés, tout comme Ploërmel (56) et Redon (35), mais aussi Brest, Saint-Brieuc, Lorient et Lannion. 40% des arrivants choisissent de s'installer sur le littoral. Des retraités bien sûr (surtout au sud), mais aussi des actifs qui privilégient les communes côtières proches d'un centre urbain. Ils pèsent 8,8% de la population bretonne, mais 9,2% de la population du littoral et 7,6% de la population intérieure (hors Rennes).

Cadres et chômeuses

Le taux de chômage des arrivants est plus élevé que la moyenne bretonne. Si l'écart est faible chez les hommes, il est très élevé chez les femmes. Une différence qui s'explique sans doute par la difficulté à trouver un emploi pour celles qui ont suivi leur mari. Ces emplois sont plus qualifiés que l'ensemble breton. 11% des arrivants sont des cadres (6% au total), et 15% exercent une profession intermédiaire (11% au total). Seuls 14% sont des retraités (25% au total). Étude INSEE Bretagne 2001-2006, n°117 de la revue Octant de septembre. www.insee.fr

11:20 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (1)

31/08/2009

Parti breton et UDB. Pas d’alliance en perspective

Où l’on assiste, en direct, au refus cinglant de l’UDB de s’allier avec le Parti Breton…

L’UDB est plus un parti de gauche français qu’un parti breton fédéraliste ou autonomiste. Le masque est tombé.

De l’autre côté, le Parti Breton, dernier avatar d’un Emsav qui n’arrive pas à se renouveler et qui tente de faire croire au Père Noël.

Une seule ligne de conduite doit animer la majorité présidentielle: rassembler pour gagner les Régionales, pour une Bretagne forte, pour une Bretagne européenne.

Nous remercions tous ceux qui nous rejoint dans ce combat contre Le Drian et sa clique.

Pour BREIZH 2004
Le Président

Claude GUILLEMAIN

44, rue Léon Durocher

22730 TREGASTEL

breizh.2004@ gmail.com

http://www.breizh- 2004.org


Fondé en 2004, BREIZH 2004 a pour mission de soutenir et de diffuser des recherches et des textes d’opinion sur des sujets touchant le développement de la Bretagne en Europe. Lieu d’échanges, de concertation et de débats entre les groupes et les individus qui réfléchissent et agissent pour bâtir la Bretagne, BREIZH 2004 se situe au carrefour de l’observation et de l’action. Il a pour but de susciter la réflexion sur les enjeux d’actualité qui concernent la Bretagne et l’Europe. BREIZH 2004 défend le concept de fédéralisme intégral, de fédéralisme fiscal et de localisme dans le cadre des institutions et dans le cadre de la société.

30/08/2009

Votre été sur le littoral breton c'était plutôt sur...

Votez
Donnez votre avi

09:23 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)