Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

23/03/2009

Fresque. Pabu tient son Michel-Ange

Sa chapelle Sixtine à lui, c'est l'église Saint-Tugdual, de Pabu. Bernard LeQuellec, le Michel-Ange guingampais, met la dernière main à sa fresque monumentale, l'Apocalypse de Jean. D'ici juin, elle habillera toute la voûte de l'édifice en chantier. Une oeuvre à la tempera pour un artiste de tempérament.

 

Son pinceau lui donne des ailes. Casquette vissée sur le crâne, Bernard Le Quellec, 72 ans, joue les funambules. Tout là-haut, sur son échafaudage, l'ancien postier est aux anges. Après dix mois de chantier, l'autodidacte met la dernière main à l'oeuvre de sa vie: l'Apocalypse de Jean, fresque mâtinée de scènes de la Résurrection et du Jugement dernier. Une interprétation «très personnelle» prévient d'emblée l'artiste qui a, malgré tout, soumis son regard profane à l'orthodoxie des moines et abbés des arts sacrés de Saint-Brieuc. 

Après 40 semaines de solitude en l'église Saint-Tugdual de Pabu, perché à six mètres du sol, Bernard Le Quellec touche enfin au purgatoire et au paradis, les deux derniers tableaux qui habillent les transepts. Déjà 3.000heures de travail ont été consacrées aux quelque 250m² de voûte. Trois fois moins de surface qu'à la chapelle Sixtine, au Vatican. Mais tout de même...

Aujourd'hui dans la dernière ligne droite, l'artiste reconnaît éprouver une certaine lassitude: «J'avais l'expérience de la chapelle du Restmeur, à Guingamp. Sauf que la superficie était bien moindre. Je savais que ce chantier serait périlleux et j'avoue qu'au départ, l'enthousiasme était grand car j'avançais très vite. Mais c'était l'été. Aujourd'hui, c'est plus dur...» Avec l'arrivée des mauvais jours, la luminosité a décliné sous la voûte de la chapelle. Le froid a gagné la main dextre du retraité et a rendu le plâtre «allergiqueà ma peinture. J'avais des problèmes de restitution de couleurs» Qu'à cela ne tienne! Les teintes délicates de la tempera redonnent bientôt la foi à l'émule de Michel-Ange qui a trouvé dans cette technique, éprouvée depuis le Moyen Âge, matière à s'affranchir du temps et de ses avanies.

Oeuvre mûrie pendant sept ans

Ici, point de chimie ou de solvant. Rien que du naturel. Des oeufs, du vinaigre et des pigments choisis avec soin. De quoi séduire les élus de Pabu, qui, moyennant 15.000 €, ont donné carte blanche à Bernard Le Quellec. Une oeuvre en fait mûrie «pendant sept ans». Croquis, maquettes en tout genre... Avant de s'attaquer à la chapelle proprement dite, Bernard Le Quellec a tapissé son logis d'esquisses préfigurant l'oeuvre définitive. 

Depuis le premier coup de pinceau, le 16mai 2008, le septuagénaire s'est astreint à une discipline de fer. À pied d'oeuvre dès 6h, il sonne à sa manière l'Angelus pour ne terminer son labeur qu'à 19h. Un rythme qu'il tient, non-stop, durant 30 à 40 jours d'affilée, avant de s'octroyer, dans la foulée, une plage de repos équivalente, «histoire de ne pas saturer». La fin du chantier approchant, l'artiste va s'atteler à peaufiner les détails. 

Sur les voûtes, 810 lettres d'un texte sacré vont parachever l'allégorie. Sa dernière grande oeuvre, jure-t-il, prêt à lâcher les cieux pour le confort de son atelier où plusieurs milliers de toiles ont vu le jour. Sa palette remisée, l'ancien postier reviendra toutefois dans «son église». L'inauguration officielle aura lieu dimanche 14juin. Ce jour-là, on fêtera le prophète Élisée. Mais aussi Bernard le laïc qui, en son pays, ralliera sans doute plus d'une chapelle.

  • Alain Auffret

Source : http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/bretagne...

10:52 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0)

08/03/2009

Ouest France

Réseau Jord - Interactif Breton de Renseignement et d’Action - 4 Ty Coz 22610 Pleubian - Tel & Fax 02 96 16 58 45 - e mail: reseau.jord@wanadoo.fr - site: http://reseau.jord.free.fr - le directeur Gérard Hirel - dimanche 8 mars 2009 - Ouest France ou l’anti Bretagne.

La prose  quotidienne produite par Ouest France n’est pas de nature à nous étonner. Tout au plus ce samedi 7 mars 2009, assez tôt (00h02) pour qu’aucun média ne puisse procéder sans délai à une analyse critique du “sondage” commis, aura-t-elle réussi à nous surprendre.

Dans les colonnes de l’ABP (Agence Bretagne Presse) Ronan Le Flécher  journaliste pour la presse magazine bretonne, correspondant de l’ ABP, un des fondateurs de blog.breizh.bz et des Dîners Celtiques, démonte techniquement l’opération. Nombre de commentaires suivent, commentaires mesurés et bien charpentés qui orientent le lecteur vers des pistes intéressantes relatives au comportement du Groupe Ouest France vis à vis de la Bretagne.

L’un d’entre eux évoque “Ouest Éclair” et en cela il se rapproche d’une triste réalité. Concoctée à Alger en 1943 dans des circonstances légales doublement discutables (1), la spoliation de la presse française à quelques exceptions près a été réalisée dès le départ des troupes allemandes (2). Ouest Éclair faisait partie de la charrette.Très important journal ce quotidien suscitait bien des convoitises, les parutions françaises saisies sous prétexte de “collaboration” au bénéfice de l’Etat de fait mis en place par les français arrivant dans les fourgons américains furent redistribuées aux entités politiques se disant “issues de la résistance”, principalement le Parti Socialiste, le Parti Communiste, Le Parti Radical, le Mouvement Républicain Populaire (MRP), avec des montages  financiers tenant de l’escroquerie (3)(4).

Cette ‘nouvelle presse” a pu distiller pendant 45 ans une propagande marxisante et désinformatrice. Bien qu’il ait su se camoufler habilement derrière des oripeaux catholiques le MRP n’a pas été le dernier, notamment avec le contrôle de Ouest France.
Le Groupe Ouest France qui bénéficiait de moyens matériels et financiers très importants ainsi que d’un personnel de grande qualité a pu faire des ravages dans le sens précité, ravages qui ont coûté cher à la Bretagne doublement frappée par le jacobinisme marxisant et par l’anti-régionalisme viscéral dont ce quotidien fait preuve depuis 1944 car il flirte  volontiers avec les théories du  Grand Orient de France et la Libre Pensée.
Point n’est besoin de s’étonner aujourd’hui de l’attaque frontale contre la réunification de la Bretagne menée par le Groupe.

(1) Histoire d’un faux et de ses conséquences-Paul Faure-ancien ministre.
(2) Histoire de la spoliation de la presse française-Claude Hisard-Librairie Française-1995.
(3) Les Profiteurs de la Libération-Emile Kerambrun, ancien Premier Président de la Cour d’Appel de Rennes-Médaille du Combattant Volontaire de la Résistance-Président d’honneur des Otages et Internés Bretons.
(4) Lectures Françaises n°91 et 92, octobre et novembre 1964.

Le Réseau Jord réalise actuellement une étude sur les malversations perpétrées en 1944.( Site http://reseau.jord.free.fr/impostures.php?type_imp=mediat... -Ouest France 1 à 6 ) Les biens saisis l’ont été par L’Etat Français et leur propriété imprescriptible reste “d’état” selon les lois françaises.


- Ouest France, l’histoire qu’on ne raconte pas (6) (En date du 10/10/2006)
- Ouest France . L’histoire qu’on ne raconte pas (5) (En date du 19/09/2006)
- Ouest France ,L’histoire qu’on ne raconte pas (4) (En date du 14/09/2006)
- Ouest France (3) (En date du 24/08/2006)
- Ouest France (2) (En date du 22/08/2006)
- Ouest France (1) (En date du 19/06/2006)

07/03/2009

La voix des peuples

 

Oc'hadenn.JPG

11:09 Publié dans Bretagne | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : peuples, europe, bretagne