Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

29/01/2008

Indépendantistes

France à la fin du Xème siècle. 8e5c81dd974b0f0ebeb550287685ad23.jpgEn bleu le domaine royal.
Attentats. La Justice de l’État jugée défaillante

Fin 1999, puis début 2000, la police judiciaire de Rennes procédait à deux vastes coups de filet dans les milieux indépendantistes bretons, après une série d’attentats. Cinq des quinze personnes placées en garde à vue, à l’époque, avaient déposé plainte contre l’État. Elles viennent d’obtenir la condamnation de celui-ci pour dysfonctionnement de la justice. La cour d’appel de Rennes estime, en effet, que les cinq personnes interpellées ont été maintenues en garde à vue au-delà « du temps nécessaire à leur déposition » dans la mesure où, aujourd’hui encore, le parquet antiterroriste de Paris n’apporte aucune preuve d’un quelconque lien entre ces personnes et la série d’attentats. La cour note, également, que les cinq gardés à vue n’ont jamais réellement eu
connaissance des raisons pour lesquelles ils avaient été arrêtés. En réparation de ces dysfonctionnements, l’État se voit condamner à des sommes allant de 1.500 € à 4.000 €. L’un d’eux obtient 2.200 €
supplémentaires pour les objets saisis à son domicile, en particulier son ordinateur, et jamais restitués. 

En savoir plus sur les mouvements indépendantistes dans le monde: http://www.geocities.com/domcournoyer/monde.html

21/01/2008

Histoire de la Bretagne

d2df2995cf1f8a89e996c4adc198f3b0.png Jevous soumets la question que me pose  un de

mes cousins qui participe à des recherches sur le sujet.
Si vous avez des éléments de réponse ils seront les bienvenus.
-       Est-ce que, dans l'histoire de la Bretagne, - avant son rattachement au royaume de France - on peut retrouver des traces de tentatives (ou de réussite effective) de colonisations ? (Pour des raisons commerciales, politiques, ou autres.) ;  sous des formes d'implantations de comptoirs ou par des emprises territoriales plus vastes...
-       Et alors, ne pourrait-on établir un parallèle avec le Portugal dont l'expansion a permis surtout (outre les diverses richesses apportées) le développement  d'une langue peut-être vouée à une extinction connue par d'autres cultures?
-        Est-il donc déraisonnable de penser que nous avons laissé à d'autres (Par manque de lucidité? Par manque d'opportunisme? du fait d'influences multiples?...)  le « soin » de répandre, sur tout le Nouveau Monde, un langage qui n'est pas aussi beau ni aussi délicatement imagé et coloré  que celui qui se meurt actuellement dans les  "chaumières" de notre Bretagne Occidentale!
Sujet de réflexion, peut-être non pertinent?  Ou complexe?  Ou inutile? Et qui frise la rêverie nostalgique?...
Comparer Bretagne et Portugal?  Si leur potentiel, quant à leur situation maritime et géographique, est proche, leur histoire est, par ailleurs, tellement différente!
Mais que serait-il advenu de la Bretagne, si elle était restée indépendante ? N’avait-elle pas une flotte nombreuse, des marins, un réseau commercial tout comme le Portugal ? Le centralisme français n’a-t-il pas coupé les ailes de nos navigateurs et détruit les voiles de nos bateaux ?
        

10/01/2008

A la recherche des solutions gagnantes

8576e12a96a8e180d08f6af03e34bc3a.jpgMatthieu Roynette, 23 ans, et Dimitri Caudrelier, 22 ans, sont les initiateurs du projet Shake your planet. 
LE SITE DU PROJET

Parcourir le monde à la recherche des cent solutions les plus innovantes pour répondre aux problèmes environnementaux. C’est le défi que se sont lancés Dimitri Caudrelier et Matthieu Roynette, deux étudiants ingénieurs, afin de « faire quelque chose pour la planète ».

« On nous a toujours sensibilisés aux problèmes de l’environnement en nous fournissant une tonne d’informations sur le problème lui-même, mais jamais sous l’angle des solutions. Or, il y a des solutions qui existent, seulement que, souvent, elles sont peu développées. Nous souhaitons apporter un coup de projecteur sur les gens qui les développent, sur les solutions qui marchent et celles qui cartonnent », explique Dimitri. C’est tout le sens du projet « Shake your planet » (secoue ta planète) dont ils sont les initiateurs.

Limiter les émissions de CO2

Après 18 mois de préparation, ces deux jeunes Bretons partent lundi pour un périple de dix mois qui les conduira à traverser une quinzaine de pays. Point de départ, la France, puis l’Europe… en voiture. Ils ont en effet choisi de limiter au minimum, puis compenser, leurs émissions de CO2 : ils rouleront avec une voiture « éligible au bonus écologique » en Europe, alors que les transports en commun seront privilégiés en Asie, aux Etats-Unis et en Amérique latine.

« Nous ne prendrons que quatre fois l’avion lorsque nous traverserons les océans et de Panama à Sao Paolo au Brésil pour éviter de traverser la Colombie qui présente des risques pour notre sécurité », confirment-ils. C’est faire d’une pierre deux coups, car outre le bénéfice écologique, ils seront ainsi « à l’affût de ce qui se passe dans le pays », expliquent-ils.

Une quarantaine de projets débusqués

Pour le moment, ils ont déjà débusqué une quarantaine de projets dans les quatre domaines choisis : énergie, bâtiment, traitement des déchets et transports. Ils seront par exemple accueillis dans la petite ville autrichienne de Shenkeldfen, où les 2500 habitants ont décidé de devenir complètement indépendants des énergies fossiles et de passer au 100% d’énergies renouvelables en deux ans. « Là, ils arrivent au terme des deux années et nous allons voir sur place ce qu’ils ont réalisé », poursuit Dimitri. « Une autre visite que nous allons faire pendant les premiers deux mois est une éco-innovation : la tour solaire PS10 à Séville », enchaîne Matthieu.

Le but de ces rencontres ? « Nous sommes convaincus qu’avec un mix de solutions existantes on peut faire avancer les choses : c’est ça la vraie solution. Nous espérons revenir avec ce mix de bonnes idées», déclarent-ils confiants.

ingénieurs vont explorer les innovations environnementales autour du monde