Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

08/09/2009

La Belgique se déchire autour du consulat fantôme de Marseille


Publié le lundi 7 septembre 2009 à 16H16

Lors de la Fête de la Belgique à Vinon-sur-Verdon (Alpes-de-Haute-Provence) avec moules, frites et bières proposées aux invités. 40 000 Belges résident dans le sur de la France et en région Rhône-Alpes.

 

Photos Nicolas Vallauri

Si vous devez illustrer l'absurdité de décisions politiques par un exemple concret, il vous suffit de lire ce qui va suivre. Le gouvernement belge a décidé, il y a quelques mois, d'installer un consulat général à Marseille et de mettre fin aux activités de son consul honoraire, Pierre Michotte, en fonction depuis 2000 dans la cité phocéenne.

Très bien me diriez-vous, car cela indique que la Belgique veut faire de la deuxième ville de France, sa place forte dans le Sud-Est. Oui mais voilà, cette nouvelle structure ne devrait s'occuper que de politique tandis que celle de Nice, déjà en place, centraliserait, pour l'ensemble du sud de la France, tout ce qui concerne l'économie et surtout l'administratif.

Résultat des courses : un touriste belge, de passage à Marseille, qui aurait un besoin urgent de se rendre à son consulat devrait faire les 200 km qui séparent le Vieux-Port de la Promenade des Anglais. Alors qu'auparavant, il aurait pu régler son problème sur place.

Si un vacancier qui vient de Belgique "se fait voler son sac - avec tous ses papiers - juste avant de prendre son avion, il devrait se rendre à Nice pour régler sa situation" , explique le consul actuel.

Mis à part cela, il y a une aberration qui fait grincer des dents de l'autre côté de la frontière.
Certains journaux belges, en effet, s'étonnent que le gouvernement qui entend serrer la ceinture notamment celle du ministère des Affaires étrangères, la desserre par ailleurs. Le nouveau consulat devant coûter 400 000 euros. "Tout en diminuant le service au public", ajoute le consul honoraire. Un comble !

La polémique enfle du côte de Bruxelles car on soupçonne les autorités belges de vouloir créer ce consulat pour recaser un fonctionnaire. "Un homme, arrivant le 1er novembre, qui n'a pas fait carrière dans la diplomatie", précise Pierre Michotte qui prend le soin d'ajouter "que ce ne sont que des bruits de couloir." Des rumeurs qui font état d'un parachutage d'un proche du Mouvement réformateur (MR), qui participe au gouvernement fédéral.

Aux dernières nouvelles, après avoir provoqué une passe d'armes lors d'un récent conseil des ministres de Belgique, cette nomination et le projet de nouveau consulat seraient remis en cause. "Pour l'instant, réalise Pierre Michotte, je ne suis sûr que d'une chose : si ce changement se confirme, je disparais, il n'y aura plus de consul honoraire." Trop utile sans doute...

Xavier Cherica (XCherica@laprovence-presse.fr)

SOURCE : LA PROVENCE.COM