Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Envoyer ce Blog à un ami | Avertir le modérateur

05/06/2010

La Bretagne, image design

Samedi 05 juin 2010 SAINT-HERBLAIN. Armel Lesec'h donne ce matin une conférence sur l'art et l'identité bretonne

La peintre remontera le fil de l'histoire bretonne à travers les arts visuels, de Gavrinis au design.

Comment définir l'identité bretonne ?

« Les gens se disent Bretons par rapport à une mémoire, un mode de vie, une couleur... Jean-Philippe Brumeaux, animateur du patrimoine à Quimper, a eu cette belle phrase à propos à la Bretagne : « Ce sont des vagabonds désargentés, étrangers au pays, qui finalement lui octroie son identité. » Venu de Paris, Gaugin a été l'un des premiers à peindre la Bretagne du côté de Pont-Aven. Les Bretons ont mis du temps à reconnaître cette production. Faisait-elle partie de leur culture puisque produite par un non Breton ? »

A quoi reconnaît-on l'art breton ?

« Dès la préhistoire, avec le tumulus de Gavrinis, on observe sur les calvaires et les pierres des motifs et des paysages typiquement modelés. Dans la création artistique, on retrouve des entrelacs et des couleurs celtiques. Les toiles d'Yves Tanguy, artiste parisien surréaliste des années 1920, affichent ces tons brouillards, pas nets, qui dégagent une impression mystérieuse et fantastique. Une couleur bretonne qui donne la sensation de pénétrer dans un autre monde.Pendant l'entre deux-guerres, le mouvement artistique des « Seiz Breur » a diffusé cette identité celte des Bretons. L'orfévrerie s'en inspire aujourd'hui, comme le fait Patrick Toulhouat avec les bijoux. Après guerre, les influences se poursuivent dans les oeuvres de Camille Bryen, les vitraux abstraits, les céramiques de Quimper ou les sculptures de Jean Fréour, auteur de la statue d'Anne de Bretagne, à Nantes. »

Le design recourt-il à cette identité ?

« Le 2 avril à Lorient, il y a eu un concours de design qui a rassemblé 200 professionnels de la Bretagne. Mais c'est encore timide, je veux prouver que l'art et le design sont nécessaires à l'industrie. Quand des produits partent à l'export, il faut que leur identité ressorte. Je prétends que des artistes cultivés peuvent aider à obtenir des contrats. Il faut qu'il y ait un dialogue entre l'artiste et l'industriel. »

Propos recueillis par Marilyne Gautronneau

REPèRES

Conférence « Art et identité de Bretagne, de Gavrinis au Design », proposée par l'Institut culturel de Bretagne.

Ce matin, de 10 à 12 h, au KDSK, centre culturel breton, 13 rue du Remouleur.

Entrée libre.